Lac de Vrana

Lac de Vrana

Quelque part à mi-chemin entre Šibenik et Zadar, comprimé entre la mer et l’arrière-pays, le lac le plus grand de Croatie, celui de Vrana, a trouvé sa place. Les hommes avaient conscience de son importance naturelle et stratégique il y a deux-mille ans déjà ; aujourd’hui, il est conquis par les aventuriers modernes et les passionnés de nature. Cette biodiversité frappante accueille plus de 250 espèces d’oiseaux et, outre un parc naturel constitue une réserve ornithologique particulière. Outre la proximité des grandes voies de communication, le lac de Vrana propose des services de location de vélos de montagne et de kayaks sur place, si bien qu’aucun intermédiaire ne viendra s’immiscer entre vous et les plaisirs sur les eaux cristallines du lac. L’offre de kayaks sit on top est ici très riche, si bien que vous pourrez pêcher depuis votre kayak et, qui sait, peut-être capturer un trophée.

 

Le petit port de Prosika constitue justement l’entrée principale dans le parc naturel ; lorsque vous y êtes, prenez quelques minutes pour vous promener jusqu’à la carafe d’anguilles construite en pierre, un monument en hommage au génie des travailleurs sans pareil sur la terre entière. Ce petit port constitue également le point de départ principal des pistes cyclables et pédagogiques, si bien que vous trouverez ici tout ce dont vous avez besoin pour partir à l’aventure. Au tout début de votre aventure en kayak, vous attend la presqu’île de Babin škoj, dont les secrets sont dissimulés sous les tombeaux imposants vieux de trois mille ans ; en continuant de ramer sur ces eaux dociles, vous apercevrez des tours de guet surgir telles des gardiens, témoignant de l’omniprésence du moyen-âge autour du lac. Pendant les belles journées ensoleillées, notamment tôt le matin ou au crépuscule, la surface du lac constitue un tableau de peinture riche en couleurs vives qui s’écoulent dans des milliers de nuances, sur lesquelles vous vous signerez par le mouvement de vos rames.

 

Au XXIer siècle, c’est le moment présent qui compte ; dès lors, arrêtez-vous un moment au milieu du lac, soyez à l’écoute du chant des oiseaux et plongez dans un monde au calme profond. Tout semble alors bien plus beau, c’est pourquoi, ramez jusqu’au petit port en contrebas du mont Kamenjak, car, après une promenade agréable d’une heure, une vue non seulement sur le lac de Vrana, mais également sur l’ensemble du bassin, vous attend au sommet, les centaines d’îlots des Kornati restant alors ancrées dans votre mémoire telle une cicatrice, celle d’un aventurier qui vous fera constamment sourire.